Dysphonie spasmodique

Dysphonie spasmodique

 

Tout le monde vit parfois des moments durant lesquels les mots ne nous viennent pas facilement. Comme par exemple, Il se peut que vous ayez la gorge nouée. Mais la cause peut également être un trouble qui est difficile à reconnaître. Pendant longtemps, la dysphonie spasmodique était une maladie qui appartenait au domaine de la psychiatrie et était incurable.

 

Cela a maintenant changé. Elle ne pose aucun problème d’ordre psychologique, mais c’est un trouble neurologique qui peut être traitée avec de bons résultats.

 

Les personnes atteintes de dysphonie spasmodique pressent leur voix à sortir; ils poussent et se battent pour parler. Pour échapper à cette lutte, ils chuchotent, s’expriment en inspirant, parlent avec une voix plus basse ou plus aigu ou alors avec une voix grinçant.

 

Traitement de la dysphonie spasmodique

Heureusement, il existe depuis les années 90, un traitement pour la dysphonie spasmodique; à savoir les injections au Botox à travers le cou, dans les cordes vocales. Pour la plupart des gens, ce traitement est très réussi.

 

La production vocale

cord vocale

La production normale de la voix provient de l’air soufflé à travers la petite ouverture entre les deux cordes vocales. L’air venant des poumons traverse les cordes vocales, ces dernières commencent à vibrer l’air. Cet air vibrant forme alors avec la bouche, les lèvres et la langue des sons qui se transforment en mots.

 

Pour que ce processus très compliqué se produise, vous avez besoin d’un système nerveux fonctionnel parfait.

 

Le son typique de DS vient du fait que les cordes vocales se ferment (ou s’ouvrent) trop. Elles ont des spasmes, alors elles réagissent de façon excessive. En conséquence, il devient impossible de parler d’une manière fluide et facile. Les personnes atteintes de dysphonie spasmodique ne peuvent produire qu’un son très déformé, ou chuchoter. C’est comme essayer de parler pendant que vous êtes en train d’étouffer.

 

Trouble de la voix d’ordre psychogénique?

Depuis plus d’un siècle, la dysphonie spasmodique a été considérée comme un trouble de la voix d’ordre psychogénique. Désormais, il est connu comme un « dystonie laryngée ». Cela signifie que c’est un défaut d’ordre mécanique qui conduit à la tension non contrôlée et non désirée des muscles dans le larynx où se trouvent les cordes vocales. Une telle dystonie peut aussi se manifester dans les muscles des paupières ou dans le cou.

 

Effets de la DS

Cette trouble de la voix d’ordre neurologique est plus fréquente chez les femmes et commence vers l’âge de 40. Elle commence par un léger inconfort dans la voix conduisant à des problèmes de voix permanents.

Cela peut entraîner beaucoup de stress psychologique qui peut conduire à d’autres problèmes physiques et à de l’inconfort. Le stress aggrave les problèmes. Les personnes atteintes de dysphonie spasmodique peuvent finir par souffrir d’isolement social. Surtout, quand l’usage du téléphone va être exclue.

 

Cause dysphonie spasmodique

 

Le mécanisme derrière cette tension musculaire extrême n’est pas encore tout à fait clair, mais des idées ont été formulées. Dans les cordes vocales, il existe des « rouleaux de muscles sensoriels » qui mesurent la tension du muscle. Cette information est traitée dans les « noyaux gris centraux », une partie du cerveau responsable du déplacement et du mouvement. Dans cette région, les choses fonctionnent mal; soit le mouvement des muscles ne ralentit pas comme il faut, soit le cerveau devient trop facilement excité et activé, il devient hypersensible. Cela provoque trop de tension des muscles des cordes vocales.

 

Avez-vous reçu le bon diagnostic?

Un autre problème concerne le fait de recevoir bon diagnostic. C’est une maladie très rare qui n’est pas facilement reconnue par les médecins. Les symptômes peuvent varier dans le temps et agissent de façon spécifique. Beaucoup de gens consultent beaucoup de médecins, des spécialistes de la voix, des psychiatres, des neurologues et des praticiens de la médecine alternative avant de trouver le bon diagnostic ; en plus des traitements variés sont prescrits.

 

Le diagnostic peut être effectué en écoutant la voix des patients. Pour les personnes ayant la dysphonie spasmodique en adduction, il est difficile de commencer une phrase par une voyelle. Donc, « Adam mangeait toujours une pomme » ne peut pas être exprimé couramment. Cette phrase sort de la bouche de la personne de façon intermittente ou presque comme un bégaiement. Lorsque vous souffrez de dysphonie spasmodique, vous voix résonne normalement lorsque vous: riez, toussez, bâillez, criez, chuchotez, chantez ou criez.

 

Quelles sont les mesures à prendre ?

Sur internet, vous ne trouverez pas beaucoup d’astuces pour récupérer votre voix.

 

J’avais essayé et testé tout ce qui s’y trouvait parce que j’avais toujours le sentiment qu’il devait y avoir plus que juste le Botox ou la chirurgie.

 

J’explorais tout l’Internet en essayant de trouver des gens qui avaient récupéré de la dysphonie spasmodique, et j’ai réussi. Je leur avais rendu visite et discuté avec eux, et j’apprenais ce qu’ils avaient exactement fait pour obtenir des résultats.

 

Sur ce site, je veux partager certaines techniques et connaissances que j’ai acquis sur la façon de parler plus facilement quand vous souffrez de dysphonie spasmodique.

 

Vous pouvez également vous abonner à mes 28 tranches d’histoires par email que je peux vous envoyer gratuitement. (Cochez la case abonnement se trouvant quelque part sur cette page) Vous pouvez vous désabonner à tout moment.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *